Quand AMG préparait des Mitsubishi...

13:08 Autoworks Mag 0 Comments

On a tendance à l'oublier, mais le célèbre tuner allemand AMG n'a pas toujours été uniquement affilié à Mercedes-Benz. Avant 1999, date de la signature d'exclusivité, le "sorcier d'Affalterbach" s'était effectivement essayé à différentes marques avec à la clé la signature de quelques partenariats originaux. Parmi ceux-ci, la courte collaboration AMG et Mitsubishi qui a vu le jour au milieu des années 1980 et donné naissance à deux modèles exclusifs.

C'est en 1986 que Mitsubishi lance la Debonair V 3000 Royal AMG. Par rapport à la Debonair de base, qui est une berline haut de gamme à l'image des Nissan President et Toyota Century, cette version AMG se distingue par une apparence plus sportive et un équipement spécifique.

Le kit carrosserie comprend des pare-chocs anguleux, des jupes latérales et un becquet à l'arrière. A l'intérieur, l'habitacle gagne un curieux volant badgé AMG.

Même si le moteur 6G72 (V6 de 3L de 150 à 200ch) reste d'origine, sa sonorité est affirmée par une double sortie d'échappement au look sportif. Les jantes AMG de 15 pouces complètent cette panoplie somme toute assez atypique.

Cette Debonair V 3000 Royal AMG n'a été diffusée qu'au Japon entre 1986 et 1989, de même que la rarissime V 150 AMG (empattement allongé de 150mm) sortie pour l'année 1990.

En 1989, Mitsubishi présente sa nouvelle Galant AMG, une auto cette fois plus profondément corrigée que la Debonair. On peut ici parler de vraie préparation.

Le cockpit tout d'abord reçoit un volant AMG (associé à une crémaillère à braquage court) ainsi qu'un pommeau de vitesses en bois. C'est à la fois sport et classe.

Les sièges ne sont pas spécifiques à la version AMG mais la présentation est très soignée.

Retravaillé par le tuner allemand, le 4G63 atmosphérique (4 cylindres DOHC de 2L) gagne pas moins de 25ch par rapport à la motorisation de base pour atteindre 170ch. Il profite notamment de pistons spéciaux (taux de compression 10,4:1 contre 9:1), de nouveaux arbres à cames et de périphériques plus performants.

Cette Galant "à l'allemande" dispose également d'un kit carrosserie AMG (pare-chocs, calandre, becquet), des fameuses jantes 15 pouces, mais aussi de suspensions uniques et d'un freinage avant hérité de la VR4. Cette auto sera commercialisée jusqu'en 1991 et signera la fin de la collaboration entre Mitsubishi et AMG.

Crédit photos : brochures Mitsubishi

http://www.autoworks-boutique.com/74-volants

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)