Nos 5 BO de jeux vidéo les plus marquantes

20:45 Autoworks Mag 0 Comments

Si l’odorat est le sens qui marque incontestablement le plus efficacement notre mémoire, l’ouïe, et donc les ambiances sonores qui s’y rapportent n’en restent pas moins un marqueur temporel ultra efficace.  Pour vous infliger un petit coup de vieux et un brin de nostalgie, nous vous proposons de replonger dans les BO vidéo-ludiques qui auront bercé les après-midis, soirées et nuits de votre adolescence. Vous serez forcés de constater que contrairement à la soupe que l’on nous matraque à longueur de journée sur les ondes hertziennes généralistes, le panel de styles musicaux proposé était aussi large qu’une deux fois huit voies américaine, sans parler de l’avant-garde que représentaient certains morceaux qui sont aujourd’hui érigés au rang de véritables classiques ! Conscients de la visibilité que procurait ce nouveau support, des artistes de renom se sont rués dans la brèche avec plus au moins de réussite il faut bien l’avouer, entre opportunisme motivé par l’appel des billets verts ou manque de réel intérêt, certains se sont toutefois prêté au jeu avec un certain succès…

GRAND THEFT AUTO
Pas un gamer dans l’âme ? Alors il y a de fortes chances que vous ayez découvert Grand Theft Auto dans le 20h de Jean-Pierre Pernaut. En revanche, abonnés à Playstation Magazine, la découverte se sera faite par le biais du CD Démo (noir) qui vous donnait accès à un univers aussi violent que la liberté qu'il offrait impressionnait avec ce morceau en guise de bienvenue...

DA SHOOTAZ – Grand Theft Auto


Bien sûr, ce n’est pas le seul morceau figurant sur l’OST du premier opus de la franchise : country, funk, techno, pop, rock et autres genres musicaux faisaient bien entendu partie de l’étendue des radios disponibles, un éclectisme que l’on retrouvera pus tard comme une signature dans la suite de la série avec pour seule différence, que les morceaux seront désormais piochés dans la discographie d’artistes tels que Rage Against the Machine, 2 Pac, James Brown, Cypress Hill, Rick James, Ohio Players, Public Enemy, Max Romeo, Eric B & Rakim, Mickael Jackson pour Vice City (excusez du peu !). Pour San Andreas, cette signature sera d’autant plus marquée que les radios spécialisées se multiplieront pour des ambiances toujours bien distinctes. Au programme, heavy metal, new wave, pop, hip-hop, electro, disco, soul, R&B, jazz fusion. Impossible d’énumérer tous les artistes, mais parmi eux figurent des pointures telles qu’Ozzy Ozbourne, Iron Maiden, Slayer, Tesla, Blondie, Toto, Lionel Richie, Yes, Afrika Bombaataa, Run DMC, Kurtis blow et bons nombres d’artistes latino qui ne vous évoqueront certainement rien, mais qui sont de véritables légendes dans certains quartiers chauds de L.A. 

DAYTONA USA
En fonction de l’endroit où vous vous essayiez à la NASCAR virtuelle, il se peut que vous n’ayez pas prêté suffisamment attention à l’OST de Daytona USA. En effet, soucieux de rentabiliser au mieux les 5 francs investis dans la partie d’arcade, ce Japonais (Takenobu Mitsuyoshi) s’égosillant sur une musique électronique pourtant entêtante ne vous a pas marqué plus que cela. En revanche, privilégiés possesseurs de la Saturn, impossible pour vous de ne pas avoir eu ne serait-ce qu’une fois ce morceau en tête en allant skater ou faire du BMX après avoir saigné la manette ! Une bande originale célèbre pour les notes qu’elle aura récolté dans la presse spécialisée, ne dépassant que rarement le 2 sur 10… A noter que Takenobu Mitsuyoshi est toujours très actif et ne manque pas de se déplacer aux conventions spécialisées afin d’y rencontrer ses nombreux fans ! « Leeeet’s goooo awaaaay ! » 



(Impossible de ne pas évoquer Rolling Start !)


WIPEOUT 2097
Non content de nous avoir ouvert les yeux sur la célèbre boisson au double taureau dans le précédent opus, Wipeout 2097 aura contribué à bercer toute une génération alors très jeune, aux sonorités électroniques parfois controversées de l’autre côté de la Manche. On en veut pour preuve le morceau Firestarter de Prodigy qui aura reçu un accueil houleux de la part des familles britanniques en raison de la nature violente des lyrics, ce qui explique certainement la présence d’une version instrumentale dans le jeu.


Plus posé, un autre morceau qu’il serait vraiment dommage de laisser de côté, Body in Motion de CoLD SToRAGE.


GRAN TURISMO
Impossible de passer à côté de cette musique d’intro ! C’est certainement celle par laquelle tout a commencé pour bon nombre d’entre vous ! Si le morceau d’origine de Manic Street Preachers, Everything Must Go ne casse pas des briques, une fois passé entre les mains des Chemical Brothers cette pop foireuse prend une tout autre dimension ! (La nostalgie nous rend peut-être aussi un poil chauvin.)


Parce que c'est quand même "The real driving simulator" (rires), vous coupiez évidemment la musique lorsqu'il s'agissait d'obtenir les coupes en or ou de tordre le chrono sur Grand Valley Speedway, malgré tout, vous n’aurez pas échappé aux musiques des différents menus.


Dans le genre étrangeté, le morceau Dogg's Turismo de Snoop Dogg vaut son pesant d'or... (Si d’aventure vous avez la chance de comprendre l'anglais, penchez-vous 5 minutes sur les lyrics, ça vaut le détour !)


TOKYO HIGHWAY CHALLENGE
Connu au Japon sous le nom de Shutoko Battle, ce jeu offrait tout le fantasme des courses illégales japonaises en toute sécurité. N’ayant pas de licence pour exploiter le nom des modèles disponibles, le type mine de ces dernières signait l’identité de nos montures favorites, vous saviez donc ce qu’était une S14 bien avant de vous inscrire sur JPCar ! Pour ce qui est de l’OST, Tokyo Highway Challenge mettait à l’honneur tout ce qu’il y avait de plus cliché en matière de rock japonais, de l’eurobeat, de l’ambiant et même de la pop locale, un exotisme tout à fait marquant pour nous autres jeunes Européens. Uncaged, l’un des morceaux les plus redondants, était lancé en grande pompe lorsque vous faisiez des appels de phare à un concurrent dans le but de l’affronter, il marquait donc une montée d’adrénaline tout à fait sympathique ! (N’hésitez pas à naviguer dans la playlist.)


http://www.autoworks-boutique.com/129-jantes

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Le Suzuki S-Cross s'offre un restylage

20:20 Autoworks Mag 0 Comments

Trois ans après son arrivée sur le marché français, le Suzuki S-Cross passe par la case restylage. Le crossover japonais sera officiellement présenté au prochain Mondial de l'Automobile de Paris.


En attendant l'introduction de la très attendue nouvelle Swift et de l'Ignis sous nos latitudes, Suzuki dévoile en images la version "faceliftée" de son crossover polyvalent. Ce millésime 2017 offre un design bien distinct grâce à des corrections marquées à l'avant, parmi lesquelles de nouveaux phares avec des feux de jours à LED, une calandre chromée pourvue de bâtons verticaux, un capot bombé ainsi qu'un pare-chocs à l'allure plus massive.


A l'arrière, les changements sont plus subtils. Si le hayon et le pare-chocs ne semblent a priori pas avoir été retouchés, il en va autrement des optiques de feux qui présentent un aspect modernisé. D'une manière générale, le rendu de l'ensemble gagne en personnalité et caractère.


En apparence, l'habitacle évolue peu, mais il bénéficie toutefois de nouvelles possibilités de sellerie et des dernières innovations du constructeur en matière d'infotainment. Ainsi, on retrouve notamment l'écran 7 pouces multifonctions du Vitara à l'interface très intuitive.


De toute évidence, les plus grandes nouveautés sont à chercher sous le capot. En effet, exit le 1.6 VVT essence et place à deux motorisations Booster Jet inaugurées sur les Baleno et Vitara S : 3 cylindres 1.0 turbo 111ch et 4 cylindres 1.4 turbo 140ch. Côté diesel, le 1.6 DDiS de 120ch reste au catalogue.

Crédit photos : Suzuki

http://www.autoworks-boutique.com/116-allumage

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

[DRIFT] Déclenchement à 200mph !

17:46 Autoworks Mag 0 Comments


Lors de la dernière manche de Nascar Xfinity Series à Indianapolis, Erik Jones et sa Toyota Camry furent les auteurs d'un impressionnant drift à faire pâlir de jalousie les ténors du D1GP ! Le déclenchement ne s'est pas fait au frein à main ni même par tout autre technique énumérée par le Drift King dans Drift Bible, mais tout simplement par une malencontreuse crevaison... Images !


Crédit photo : capture de la vidéo

http://www.autoworks-boutique.com/129-jantes

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Vidéo : Toyota Gazoo Racing prêt pour le WRC !

19:14 Autoworks Mag 0 Comments

Toyota sera de retour dans la course en WRC la saison prochaine avec son team Gazoo Racing. Cette vidéo officielle nous en apprend un peu plus sur les ambitions de l'équipe.


Nous aurons donc le plaisir de voir à nouveau le constructeur japonais en Championnat du Monde des Rallyes FIA (WRC) en 2017. Et force est de reconnaître que Toyota croit en ce projet, puisque ce n'est pas moins que Tommi Mäkinen, le quadruple champion du monde, qui occupe le poste de directeur d'équipe ! Grâce à sa précieuse expérience, le Finlandais apporte depuis déjà 9 mois des solutions pour rendre la Yaris très compétitive afin qu'elle puisse tirer son épingle du jeu face aux autres bolides engagés dans la discipline. Celui que l'on surnomme "The Flying Finn" veille aussi à développer une réelle cohésion d'équipe pour aller de l'avant et finaliser ces phases de test dans les meilleures dispositions possibles.


Crédit photo : capture de la vidéo

http://www.autoworks-boutique.com/109-attaches-pour-carrosserie

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Un moteur à taux de compression variable chez Infiniti ?

15:13 Autoworks Mag 0 Comments

Infiniti, la marque premium de Nissan, lancera le remplaçant de son crossover QX50 à l'horizon 2018. Selon nos confrères d'Autocar, le constructeur plancherait actuellement sur un moteur révolutionnaire pour équiper ce prochain véhicule.


Cette nouvelle motorisation pourrait en effet beaucoup faire parler d'elle. Si l'information se confirme, Infiniti serait le premier constructeur au monde à produire en série un moteur essence à taux de compression variable pour les véhicules particuliers. Par le passé, Volkswagen et Saab avaient tenté l'expérience avant d'abandonner en route, et le groupe PSA avait effectué des essais avec le fameux moteur MCE-5 (dont le taux de compression varie en fonction du régime et de la charge en faisant varier le volume de la chambre de combustion) sans conclure de marché. Pour l'heure, Infiniti n'en dit pas plus quant à cette future motorisation, il faudra donc s'armer de patience pour connaître le fin mot de l'histoire !

Crédit photo : Infiniti

http://www.autoworks-boutique.com/107-transmission

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Subaru BRZ GT 2017

17:46 Autoworks Mag 0 Comments

Les clients japonais de Subaru auront la chance d'accueillir dès l'automne prochain une nouvelle version du coupé BRZ baptisée GT. Au programme notamment : des jantes spécifiques, un freinage Brembo et un becquet arrière original.


Le restylage du célèbre jumeau de la Toyota 86 est donc accompagné sur l'archipel nippon d'une nouvelle version plus sportive. En plus des BRZ S, R, R Customize Package et RA Racing, c'est effectivement au tour de la GT de faire son apparition au catalogue. Cette nouvelle finition haut de gamme (dont le prix de départ est de 3,315,600 yens) présente naturellement toutes les caractéristiques du modèle restylé, à savoir une carrosserie corrigée principalement à l'aide de nouveaux boucliers et de feux à LED, à quoi elle ajoute un spoiler arrière en aluminium afin de maximiser l'adhérence du train arrière à haute vitesse.


Question châssis aussi, il y a du neuf. En plus des changements apportés à tous les modèles concernant les gains en rigidité et stabilité par l'ajout notamment de tourelles de suspensions renforcées et d'une barre stabilisatrice arrière de plus gros diamètre, cette GT fait la différence avec ses amortisseurs SACHS spécialement étudiés, ses jantes de 17 pouces au dessin spécifique et son freinage Brembo (étriers 4 pistons à l'avant et 2 pistons à l'arrière, plaquettes sport).


Renforcé dans ses internes et doté de périphériques plus performants, le boxer FA20 gagne avec ce restylage 7ch et 7Nm pour développer 207ch à 7000tr/min et 212Nm à 6400~6800tr/min lorsqu'il est accouplé à la boîte mécanique à 6 rapports. Le rapport final passe également de 4,1 à 4,3 au profit de meilleures accélérations.


A bord, la sensation de sportivité est exacerbée. Le cuir noir est agrémenté de surpiqûres rouges évocatrices, tandis que le nouvel écran LCD de 4,2 pouces intégré au combiné d'instrumentation donne plusieurs informations liées aux performances, comme les G, l'angle du volant, les temps sur circuit... Le volant est également nouveau et offre un diamètre inférieur et une meilleure prise en main.



A noter qu'une série spéciale basée sur cette version GT sera également prochainement disponible au Japon. Limitée à 100 unités, cette Yellow Edition se démarque par une finition unique comprenant une peinture extérieure jaune, des rétroviseurs noirs, des sièges chauffants en cuir et alcantara bi-tons, ou encore des surpiqûres jaunes sur de nombreuses pièces intérieures. Les 100 exemplaires ont d'ores et déjà été réservés.

Crédits photos : Subaru

http://www.autoworks-boutique.com/102-manometres

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Restylage pour la Mazda3

12:01 Autoworks Mag 0 Comments

Commercialisée en France depuis novembre 2013, la Mazda3 s'offre un restylage à mi-carrière avec quelques nouveautés marquantes, notamment au sujet de l'électronique.


Cette Mazda3 millésime 2017, qui arrivera dans les concessions françaises en fin d'année, présente un style plus affirmé. A l'avant, on note une nouvelle calandre, des optiques retravaillées ainsi que des entrées d'air révisées. A l'arrière, le changement se limite à un nouveau bouclier, que ce soit pour la berline ou la 5 portes.

A bord, le volant se veut plus ergonomique, l'affichage tête-haute a été corrigé, tout comme l'accoudoir central, entre autres. Question équipements, le système de freinage d'urgence en zone urbaine a été perfectionné grâce au support d'une caméra, des phares à LED adaptatifs seront disponibles, ainsi que le nouveau dispositif G-Vectoring Control visant à améliorer l'expérience de conduite (limite les mouvements du volant involontaires, réduit le sous-virage, minimise le tangage et le roulis, et optimise la précision de la direction en supprimant les saccades).

La gamme de motorisation reste inchangée et conserve ainsi en essence les bloc SKYACTIV-G 1,5L de 100ch et 2L de 120 et 165ch, ainsi que les diesels SKYACTIV-D 1,5L 105ch et 2,2L 150ch. Pas de nouvelles cela dit quant à une hypothétique version sportive de type Mazdaspeed...







Crédit photos : Mazda

http://www.autoworks-boutique.com/116-allumage

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Retour sur la Japan Expo 2016

13:58 Autoworks Mag 0 Comments

Du 7 au 10 juillet dernier, les amoureux du Japon sous toutes ses formes s'étaient donné rendez-vous au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte pour assister à la Japan Expo, le plus grand festival européen dédié à la culture et aux loisirs japonais. Au programme : mangas, jeux vidéo, concerts, art martiaux, cuisine, cosplays... Une immense messe qui, pour son "17e impact", avait à nouveau placé la barre très haut !


Créée au début des années 2000, la Japan Expo figure aujourd'hui comme LE rendez-vous incontournable des otaku et amateurs de culture nippone. Cette année, 250 000 visiteurs ont déambulé dans les 150 000m2 de surface offerts par les différents halls et ont ainsi pu découvrir les spécialités de quelque 700 exposants. Aussi, avec 500 heures d'événements programmés sur pas moins de 12 scènes et une vingtaine de showcases, ce "17e impact" a prouvé, s'il le fallait, que la passion des Français pour le Japon n'était vraiment pas près de s'essouffler !


La force de cet événement, c'est d'offrir aux passionnés mais aussi aux curieux un dépaysement total. Lorsqu'il entre dans un des trois halls alloués à la Japan Expo, le visiteur se retrouve instantanément dans un autre monde, frappé par le nombre de sympathiques cosplayeurs, mais aussi un peu perdu au milieu de tous ces stands divers et variés. Vraiment, chacun y trouve son bonheur et l'on peut, au choix : lire des mangas, visionner des animés, acheter des produits dérivés, jouer à des jeux vidéo, goûter aux spécialités culinaires locales, assister à des concerts et spectacles, découvrir des arts martiaux et jeux traditionnels, préparer son voyage au Japon, suivre des séances de relaxation, apprendre à confectionner un costume... mais aussi craquer pour des "free hugs" (ou pas !) ou s'illustrer lors d'un concours improvisé de "air kamehameha" (si, si !) !


Comme chaque année, des invités de marque avaient fait le déplacement, qu'ils viennent du Japon ou de la France (les artistes de la French Touch connaissant un succès grandissant). Parmi ces grands noms, le mangaka Hiro Mashima (Fairy Tail), le groupe de musique Psycho le Cému, le directeur de Game Freak Junichi Masuda (Pokémon), l'auteur Tony Valente (Radiant), l'équipe de la série Noob, le "gamer" Joueur du Grenier, les idols de Tokyo Candoll, les créateurs de mode de Creators Tokyo... Aucun domaine n'est laissé de côté !


Activité très populaire sous nos latitudes, le cosplay (qui consiste à se déguiser en personnage de série, jeu vidéo, film...) occupait cette année encore une part importante du festival. Cette édition accueillait d'ailleurs sur la grande scène la finale de l'European Cosplay Gathering réunissant les meilleurs artistes de toute l'Europe. A un niveau plus amateur, les visiteurs costumés ont pu déambuler dans les allées du Parc des Expositions, se faire photographier en solo ou groupe et participer à des animations plus ou moins loufoques.


Jonglant avec habileté entre sérieux et légèreté, la Japan Expo est un véritable melting-pot, un mélange des genres qui ne peut de toute évidence laisser personne indifférent. On regrettera tout de même l'absence d'exposition de véhicules japonais (contrairement à ce que l'on avait pu voir par le passé), ces derniers faisant pourtant partie intégrante de la culture nippone comme vous le savez. Ceci étant dit, la Japan Expo reste un événement hors norme, à la fois enrichissant et divertissant, à vivre au moins une fois dans sa vie !

Remerciements : Rémy M.

http://www.autoworks-boutique.com/415-accessoires-habitacle

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Vidéo : Toyota FR-S 2JZ vs. circuit de NASCAR

16:05 Autoworks Mag 0 Comments


Voilà ce qui se passe lorsqu'on propose à un drifteur pro de rouler sur un ovale de NASCAR ! Le pilote de Formula Drift Ryan Tuerck, qui ne s'est bien sûr pas fait prier, a littéralement enfumé la piste de New Hampshire Motor Speedway à bord de son impétueuse Toyota FR-S de 850ch ! Une grande première pour ce pilote local immortalisée dans cette vidéo aussi fun qu'impressionnante qui ne manquera pas de ravir tous les amoureux de la conduite par la portière !


Crédit photo : capture de la vidéo

http://www.autoworks-boutique.com/119-circuit-turbo

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Le Japon autorise les rétroviseurs-caméras

11:46 Autoworks Mag 0 Comments


Le Japon devient le premier pays au monde à légaliser la technologie des rétroviseurs-caméras pour les véhicules de grande production. Une décision qui ouvre la voie notamment à plus de sécurité et d'efficience.


Le Japon a toujours eu une histoire particulière avec les rétroviseurs (voir notre article sur les "fender mirrors"), ce n'est donc pas vraiment une surprise si le Pays du Soleil-levant devient aujourd'hui le premier à autoriser l'utilisation de caméras en lieu et place des rétroviseurs traditionnels.

Aperçus depuis quelques années sur des concepts-cars (à l'instar du Mitsubishi eX Concept en photo d'illustration), ces rétroviseurs-caméras pourront désormais être développés pour équiper des véhicules de serie. Etant donné la multiplication des systèmes autorisant une vision à 360° embarqués notamment dans des voitures de luxe, cette technologie représente une évolution logique.

Parmi les avantages de ces rétroviseurs-caméras, on peut évoquer un gain en matière d'aérodynamisme et de poids, un angle de vision plus étendu, mais aussi une image plus nette grâce aux systèmes de compensation en cas de lumière aveuglante, pénombre ou mauvais temps.

Les premières voitures particulières pourvues de cette technologie pourraient voir le jour dès la fin de cette année, tandis que selon l'équipementier Ichikoh Industries, près de 30% des véhicules neufs en bénéficieront au Japon en 2023.

Crédit photo : Mitsubishi

http://www.autoworks-boutique.com/79-levage

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)

Les 25 concept-cars les plus lunaires du Japon !

01:16 Autoworks Mag 0 Comments

Aujourd'hui 2 juillet 2016, c'est la journée mondiale des OVNIs ! A notre façon, nous avons décidé de marquer le coup en vous proposant une sélection de 25 concept-cars japonais aux looks dignes des meilleurs films de science-fiction ! Certains interpellent, d'autres prêtent à sourire, mais tous ne vous laisseront pas indifférents grâce à leurs styles étranges et avant-gardistes ! Et vous allez voir que tous les constructeurs nippons sans exception rivalisent d'originalité quand il s'agit de concevoir des véhicules uniques sensés répondre aux problématiques de demain. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que l'on jurerait ces engins atypiques débarquer d'une autre planète ! Et vous, de tous ces concepts présentés ici, lequel préférez-vous ?

DAIHATSU

Daihatsu TA-X80 (1987)

Daihatsu UFE-III (2005)

HONDA

Honda EP-X (1991)

Honda FSR (1993)

Honda Fuya-jo (1999)

Honda PUYO (2007)

Honda Micro Commuter (2011)

ISUZU

Isuzu COMO F1 Super Truck (1991)

MAZDA

Mazda HR-X (1991)

Mazda London Taxi (1993)

MITSUBISHI

Mitsubishi HSR-V (1995)

Mitsubishi Se-Ro (2003)

NISSAN

Nissan EV Guide (1977)

Nissan Pivo (2005)

Nissan Land Glider (2009)

SUBARU

Subaru BLT (1987)

Subaru SRD-1 by IAD (1989)

SUZUKI

Suzuki Mobile Terrace (2003)

Suzuki SSC (2007)

TOYOTA

Toyota EX (1966)

Toyota EX-II (1969)

Toyota P.O.D (2001)

Toyota PM (2003)

Toyota FCV Plus (2005)

Toyota Fun-Vii (2011)

Crédit photos : Daihatsu, Honda, Isuzu, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Subaru, Suzuki, Toyota

http://www.autoworks-boutique.com/415-accessoires-habitacle

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)